COMMENT EST-IL POSSIBLE D'ÉCRIRE UN LIVRE ?

Format audio :


Mais comment est-ce possible de jouer avec les mots,

quand on est atteinte d'un EM/SFC ?

 

Ces mots dont j'oublie l'orthographe.

Ces règles d'accord et de conjugaison qui me sont étrangères.

 

Heureusement, il y a le correcteur orthographique.

Heureusement, il y a des amis qui m'ont aidée pour la correction.

 

Mais, comment est-ce possible d'écrire,

d'écrire encore et encore,

jusqu'à écrire un livre ?

Malgré la fatigue.

Malgré les troubles cognitifs.

 

Choisir une forme simple,

l'abécédaire.

Pas de chronologie à gérer,

moins compliqué,

moins lourd.

Une organisation toute trouvée :

une entrée par un mot,

plus simple,

plus souple,

intéressant aussi d'aborder l'EM/SFC à partir d'un mot.

 

Plus facile à écrire,

plus facile à lire, sans doute.

Important quand on a des troubles cognitifs.

 

La recette,

y aller à petits pas,

laisser les mots se promener,

laisser les idées se diffuser,

laisser les pensées infuser,

noter pour ne pas oublier,

écrire quand c'est possible,

profiter des moments où la fluidité cérébrale est là,

profiter des instants où l'énergie est présente.

 

Ne pas trop en faire,

savoir s'arrêter à temps,

accepter que les mots ne viennent pas,

respecter ses limites,

sinon gare au malaise post-effort qui viendrait tout gâcher.

 

Surtout,

comme pour tout,

le plus important,

se laisser porter par le plaisir,

se laisser guider par les envies,

pour mieux se laisser emporter par les mots.

(Extrait du livre)